Le garde corps

garde corps

garde corps

Différents types de garde corps

Un garde corps aussi connu sous le nom de rambarde ou garde-fou, est un dispositif de sécurité empêchant les chutes en hauteur. Ces risques sont présents aussi bien pour les grands que pour les petits. C’est pour cela que toutes les habitations doivent posséder une telle barrière de protection, que ce soit pour prévenir les chutes du bord d’une mezzanine ou d’une estrade. En plus de son rôle de protection, ce garde corps se voit aussi être un élément design contribuant à l’esthétisme d’une habitation. D’autant plus que la palette de choix est très large aussi bien pour le matériau de construction que pour les modèles de ce dispositif de protection collective.

garde corps

garde corps

Un choix très large en matériau de construction :

Un garde-corps peut être fabriqué dans n’importe quel matériau comme la pierre, la glaise, le bois, l’inox, l’acier, le verre… Il faut, cependant, noter que les modèles conçus en inox figurent parmi ceux dont la résistance et la longévité sont les plus appréciées. Le choix du matériau dépendra, toutefois, du style et de la résistance souhaités. Au niveau de la forme, on peut distinguer trois grands types de rambardes : le modèle rampant suivant l’un ou les deux bords d’un escalier, celui bordant un balcon, ainsi que le modèle qui sert à prévenir les risques de chutes depuis une toiture ou une terrasse. Ce dispositif de protection collective peut aussi être conçu soit en style plein, soit en style à barreaux. Le choix est donc très vaste, voire même infini. La décision finale n’appartient qu’au propriétaire. Celui-ci devra, toutefois, tenir compte du degré de sécurisation, du style et de la résistance de l’équipement.

Les normes à respecter dans la conception et l’installation d’un garde corps

La fixation d’un garde corps peut être réalisée de différentes manières. Elle peut être faite suivant une méthode, dite, à la française. Ce procédé consiste à fixer le dispositif de protection collective à plat sur la dalle. Il y a également le type de fixation à l‘anglaise. Ce dernier sous-entend une fixation accolée à l’épaisseur de la dalle. Le garde-corps peut aussi être autoporté. Dans ce cas, il ne sera pas fixé, mais stabilisé à l’aide de quelques contrepoids savamment placés. Étant un dispositif de sécurité, un garde-corps doit respecter des normes précises au niveau de sa résistance. Cela varie suivant le type de structure mise sur pied. La position de la main courante est aussi un critère à prendre en compte. Il doit être de 90 cm pour les garde-corps longeant le bord d’un escalier, et de 1 mètre pour les rambardes bordant les mezzanines. Entre chaque barreau d’un garde-fou, la main courante doit être de 110 mm pour des traverses verticales. Elle doit mesurer 180 mm pour les barreaux disposés horizontalement.

Formation en protection collective et individuelle de personne

Afin de déployer de manière sécurisée et d’entretenir l’ensemble des solutions de protection collective et individuelle il pourra être intéressant de recourir à une société de formation au travail en hauteur

No related posts.

WordPress | Designed by: seo service | Thanks to seo company, web designers and internet marketing company